Je n’aime pas m’organiser !

Organisation


POUR MIEUX GERER MON TEMPS ET MON ENERGIE, JE DOIS M’ORGANISER, MAIS J’AIME PAS M’ORGANISER !

Comment je fais alors ?

Si vous faites partie de ces personnes qui n’aiment pas respecter un cadre, qui n’aiment pas se contraindre à une planification (« faire un rétro-planning ? quelle horreur ! »), à quelque chose de « terre-à-terre » ou de trop « administratif » ou encore de trop rébarbatif… Car cela frêne leur spontanéité ou leur créativité, alors la suite de ce post est pour vous !

Voici 5️⃣ astuces pour vous motiver et mettre un peu d’organisation dans votre projet ou votre activité. Car sans organisation, il est difficile de progresser sans découragement ou d’atteindre votre objectif sans vous perdre en route…

1️⃣ Identifiez les moments où vous êtes le plus apte à vous poser pour prévoir votre organisation et prenez rendez-vous avec ces moments (l’écrire noir sur blanc dans votre agenda) : cela conditionne votre cerveau à l’avance pour vous mettre à la tâche

2️⃣ Une fois que vous avez travaillé sur votre organisation, récompensez-vous avec un petit chocolat, un bon thé, une gourmandise ou une pause sympa (musique, promenade, chaise longue au soleil…)

3️⃣ Imaginez ce qui se passerait si vous ne le faisiez pas (gain versus perte) ? Que perdriez-vous ? Que se passerait-il ? Au contraire, si vous le faites, que ressentirez-vous ? Qu’est-ce que cela vous apportera ?

4️⃣ Rendez ce moment ludique : dessiner, coller, écrivez votre échéancier sur une feuille ou une affiche, que vous mettrez bien en vue (type « vision board »). Du point de départ (aujourd’hui) jusqu’à la date de concrétisation de votre projet ou de votre événement. Vous pouvez le modifier en cours de route. Laissez parler votre créativité !

5️⃣ Si c’est vraiment trop dur en une seule fois, faites-le à petite dose (méthode Kaïzen), mais faites-le !

Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez-pas à me contacter ou a prendre rendez-vous gratuitement sur mon calendrier : https://calendly.com/rdvchantalbaudoincoaching/firstrdv

Je suis une préventrice des petits grains de sable

Préventrice des petits grains de sable

Je pourchasse, je traque, je déniche, j’épie le moindre petit grain de sable qui pollue votre quotidien…

Vous savez, ces petits imprévus qui vous tombent dessus sans prévenir, qui vous ruinent votre planning, qui vous stressent et vous mettent dans tous vos états, qui vous énervent ou vous épuisent, bref qui vous pourrissent littéralement la vie !

Vous connaissez très bien, n’est-ce pas? C’est votre lot quotidien !? C’est insupportable à la longue !?

Et pourtant il suffit d’un peu d’organisation, de conviction, de négociation et parfois de bon sens pour les appréhender, voire les éviter.

Comment faire alors?

Prenons rendez-vous gratuitement et faisons une séance ensemble : je vous dirai comment vous y prendre pour garder le contrôle de votre agenda, appréhender chaque situation et gérer les imprévus.

Je suis Chantal Baudoin, Coach de vie, basée à Chambéry. J’accompagne les Femmes cadres débordées pour les aider à retrouver un équilibre entre leurs vies personnelle et professionnelle grâce à des outils de Gestion du stress, Gestion du temps et Organisation.

Je suis une dénicheuse de temps

Dénicheuse de temps

Je questionne, je gratte, je fouille, je scrute, j’analyse tout ce que vous faites au quotidien, heure par heure, sur une journée ou sur une semaine.

Je vous fais travailler sur vos priorités de vie, vos essentiels, je vous chahute, je vous sors de votre zone de confort, je vous fais vous poser les bonnes questions.

Je suis dure, vous me direz?

Pas vraiment, c’est juste le seul moyen de retrouver enfin du temps pour vous et vos proches.

Car le temps est une composante précieuse et pour autant difficile à gérer.
Pourtant, vous avez chaque jour le même nombre d’heures : 24 heures, 1440 minutes, 86400 secondes, que vous pouvez utiliser à bon escient ou tout simplement gaspiller, à vous de voir. C’est vous qui décidez ce que vous en faites et personne d’autre.

Je vous laisse y réfléchir, sans vous abandonner à votre sort, car je suis là pour vous aider si vous le désirez.

Je suis Chantal Baudoin, Coach de vie, basée à Chambéry. J’accompagne les Femmes cadres débordées pour les aider à retrouver un équilibre entre leurs vies personnelle et professionnelle grâce à des outils de Gestion du stress, Gestion du temps et Organisation.

Exprimer ses émotions, c’est bien, employer le “je”, c’est mieux !

Exprimer ses émotions

Il est très sain d’exprimer ses émotions, que ce soit facile pour certains, difficile pour d’autres.
Pourtant, il ne faut pas garder pour soi ses émotions qu’elles soient positives (il faut les partager) ou négatives (il faut les extérioriser).

Dans le cas d’une émotion négative, exprimer ses ressentis psychique et physique est salvateur, encore faut-il employer les bons mots et les bonnes phrases.

Bien souvent en situation de stress, de fatigue, de colère, de tristesse, vous pouvez être amenée à vous exprimer avec un ton accusateur : “tu m’énerves! tu fais exprès de m’énerver! tu es pénible! tu es nul! tu ne m’écoutes jamais! tu es un menteur! tu ne me comprends pas! tu es méchant! tu es agressif! tu me donnes mal à tête! tu me fatigues! TU ES! TU ES! TU ES!!!!!!”

L’emploi du “tu” est dévastateur à tout point de vue : il est accusateur, il est blessant, il tend à faire croire à la personne qu’elle réellement nulle, méchante, menteuse, agressive, etc… à force de le répéter en boucle. Vous rendez aussi peu à peu responsable la personne de tous vos maux. Cela vaut pour votre conjoint, vos enfants, votre famille (parents, frères et soeurs…), vos amis, vos relations de manière générale.

Dans ces cas-là et même si cela semble compliqué, il faut ABSOLUMENT utiliser le “JE” afin de ne pas accuser, peut-être à tord, peut-être pas (là n’est pas la question), d’éviter de faire du mal psychologiquement à la personne et sur le long terme. Vous avez sûrement des souvenirs de votre enfance, de vos parents, de vos proches, de camarades de classes, de professeurs, etc… qui vous ont blessée, non?

Ce qu’il faut essayer de faire le plus possible, c’est d’exprimer son ressenti par rapport à la situation :
“Quand il s’est passé cela, je me suis sentie…”, “j’ai ressenti….”, “j’ai cru que…”, “je n’ai pas aimé que…”, “j’aurais bien aimé que…”, “quand tu me dis cela, je me sens…”
Prenez un exemple récent et appliquez cette méthode. Et posez-vous la question : De votre point de vue, la situation aurait-elle pu être différente? Aurait-elle pu mieux se passer?

Rassurez-vous, si vous avez déjà vécu une situation avec le “tu”, vous pouvez toujours renouer le contact avec la personne concernée, en lui expliquant pourquoi vous avez réagi de cette façon tout en utilisant cette fois-ci le “je”. Mais oubliez au plus vite cette mauvaise habitude!

J’ai hâte de lire vos réponses.
A très vite.