Comment éviter « la réunionite aigüe » et me réserver du temps pour avancer sereinement dans mes missions ?

Réunionite aigüe

Que ce soit en présentiel ou en distanciel, que ce soit dans les entreprises privées ou publiques, le rythme des réunions ou visio-conférences est juste impressionnant !

Certaines d’entre vous passent plus de la moitié de leur temps, voir presque tout leur temps en réunions ou visio-conférences : c’est beaucoup trop, c’est improductif au final pour vous, qui subissez cette cadence, voire épuisant, et de toute façon cela nuit à votre avancée dans vos tâches, vos activités ou vos missions.

Je sais de mon expérience de cadre, que toutes les réunions ne sont pas obligatoires : il y en a forcément certaines où votre présence n’est pas indispensable.

Vous êtes-vous déjà posé la question de ce qui se passerait si vous n’étiez pas présente à une ou deux réunions ? En dehors de celles que vous animez vous-même, quelles seraient les conséquences ? Et bien la plupart du temps, aucune !

D’ailleurs, avez-vous posé la question à votre hiérarchie, vos collaborateurs, vos clients ? Comment faites-vous si vous avez une urgence (finir une tâche ou une mission pour le soir-même, boucler un projet ou un dossier pour le lendemain…) ? Et que le seul moment de le faire, c’est pendant cette fameuse réunion “obligatoire” ? Ne vous êtes-vous jamais faite excuser ? Vous pouvez négocier ou choisir les réunions qui sont VRAIMENT importantes pour vous, pour votre activité ou encore pour vos collaborateurs, car vous devez aussi avancer sur vos “dossiers de fond”, ce pour quoi vous avez été embauchée, tout en évitant d’être débordée et d’exploser.

Imaginez si vous étiez malade ou si vous deviez vous occuper d’un proche malade, si vous étiez en congés ou encore en déplacement, que se passerait-il pendant votre absence ? Les autres s’arrangeraient sans vous, vous feraient un retour des échanges et décisions prises, sans vous faire de reproches (dans le cas contraire ce ne sont pas des personnes bienveillantes). C’est exact, n’est-ce pas ? Et bien là c’est pareil, certaines réunions ne nécessitent peut-être pas votre présence systématiquement.

Il faut oser demander des précisions sur la nature de la réunion, négocier, se faire excuser si vous pensez sincèrement que vous allez perdre votre temps ou que votre plus-value n’est pas démontrée.

Pas facile, me direz-vous ? Il existe pourtant des méthodes et outils simples à utiliser pour oser le faire.