ETES-VOUS VICTIME DE « BLURRING » ?

Victime de « blurring » ?

Depuis que vous travaillez à la maison ou que vous êtes en télétravail :

  • Le matin, vous finissez votre café devant vos mails ?
  • Dans la journée, vous alternez rendez-vous médicaux, visite chez le coiffeur, courses ou gestion des enfants avec visio-conférences, calls ou dossiers de fond… ?
  • Il vous arrive d’être encore devant votre ordinateur à 20h, voire plus tard ?
  • Vous répondez au téléphone à tout moment ?
  • A la maison, vous travaillez plus qu’avant ?
  • Vos nuits sont courtes et vous vous sentez épuisée et perdue ?

Si vous avez répondu « oui » à l’une ou plusieurs de ces questions, il y a de forte chance que vous soyez atteinte de « blurring ».

Le « blurring » c’est quoi ?

C’est un nouveau terme qui désigne l’effacement de la frontière entre la vie professionnelle et la vie privée. Toutes vos tâches et missions personnelles et professionnelles s’entremêlent au point de ne faire qu’un. Et c’est comme ça tous les jours !

Pour peu que cela glisse sur le week-end, il n’y a qu’un pas… à ne pas franchir !

STOP ! Il est temps de réagir !

Oui mais comment faire ?

Les mots d’ordre pour combattre le « blurring » sont : PLANIFIER, CLOISONNER, INFORMER.

1. PLANIFIER

Planifiez vos différentes tâches et missions dans votre journée et votre semaine. Ne « surbookez » pas non plus votre agenda au risque d’exploser. Prévoyez de la souplesse en les séparant de 15 à 30 minutes (pour les imprévus, les « fameux petits grains de sable »).

2. CLOISONNER

Identifiez bien les temps de travail, les temps persos et les temps de pause (et oui, le cerveau a besoin de repos et d’oxygénation pour être à son optimum). Essayez de ne pas trop mixer vos temps perso/pro dans la journée. Pensez à fixer une heure de début et de fin. Prévoyez vos activités sur maximum 90 minutes (au-delà le cerveau n’est plus du tout efficace).

3. INFORMER

Cela paraît idiot, mais il est indispensable d’informer votre entourage (proches, collaborateurs, clients) de vos horaires, de votre planning, des moments où vous avez besoin d’être seule au calme ou à l’inverse où vous êtes disponible et ouverte à la discussion, de vos temps dédiés au travail et à votre vie privée. C’est comme afficher vos « horaires d’ouverture ». Si vous le ne dites pas à votre entourage, personne ne pourra deviner votre fonctionnement et votre organisation et pensera que vous êtes disponible H24/7J. Mettez des limites claires et explicites pour les autres et pour vous-même (pour vous préserver).

Si vous avez du mal à mettre en place ces 3 conseils, ne restez pas seule et osez demander de l’aide. Une prise de recul, un point de vue différent est bien souvent nécessaire quand on ne sait plus par quel bout s’en sortir.

Réservez votre Séance découverte de 30 minutes pour en discuter ensemble.